Arrivée

Clôture des arrivées à 19 h.

Vous aurez parcouru 205 km pour les Franciliens et 159 km pour les Picards lorsque vous atterrirez au Crotoy.

Vous y arriverez par la promenade Alfred Manessier qui se situe entre deux mers à marée haute. Elle sépare la baie du bassin de chasse qui sert à désensabler le petit port où se terminera votre randonnée. Vous aurez eu le temps depuis Noyelles sur Mer d’apercevoir la baie et les moutons de pré-salé.

Le Crotoy est situé sur le rivage nord, au fond de la baie de Somme, au bord de la Manche. La ville est le paradis des gourmands et des aventuriers à la recherche d’authenticité !

Par la route, la commune est à deux heures de Paris, 40 minutes d’Amiens et deux heures de la frontière belge. Elle est desservie par l’autoroute A16, la SNCF (gare de Rue ou Noyelles) et le Chemin de fer de la baie de Somme (à usage uniquement touristique).

Le Crotoy possède la caractéristique d’être une plage de sable fin exposée plein sud, d’où le nom de plage blanche ou le slogan contemporain de « Le Crotoy, plage plein sud ».

Le village est aujourd’hui une station balnéaire. Son centre-ville, son activité à l’année, sa plage, son port, ses activités touristiques, ses capacités d’hébergement, son site protégé, le parc du Marquenterre, et la réserve naturelle de la baie constituent des atouts importants. Un réseau de pistes cyclables dessert Le Crotoy.

Le centre-ville offre les commerces et artisanats de proximité, hôtels, restaurants, galeries d’art, services de santé, écoles…

Une base nautique est en activité sur l’étang de La Bassée.

L’histoire du Crotoy est particulièrement riche, et marquée par la guerre de cent ans, durant laquelle la commune fut alternativement sous domination anglaise et française. Jeanne d’Arc prisonnière des anglais y fut incarcérée du 21 novembre au 20 décembre 1430. Elle franchit alors la Baie de Somme pour se rendre via Saint-Valéry, Eu et à Rouen où l’attend le sort que l’on connaît.

De nombreux personnages illustres ont visités ou vécu au Crotoy, tels que Jules Verne qui y séjourna dans la villa «la Solitude». Il y écrit « Vingt mille lieues sous les mers ». L’écrivaine Colette séjourna au Crotoy cinq étés de suite dans la villa « Belle Plage » que loue son amie Sophie-Mathilde-Adèle de Morny. Elle y a écrit « En baie de Somme ». De nombreux peintres ont également été inspirés par la beauté des paysages du Crotoy et de la baie de Somme. En juin 1899, à sa sortie de la maison de santé de Neuilly, Toulouse Lautrec se rendit pour quatre semaines au Crotoy afin d’y reprendre des forces.Alfred Manessier célébra pendant un demi-siècle les ciels et les sables de la Baie de Somme, ses œuvres les plus renommées ont fait connaître dans le monde entier le petit port du Crotoy.

Lors de la marée basse, partez à la découverte d’un milieu naturel exceptionnellement riche et préservé : la Baie de Somme. Pirogue, longe-côte, balade à cheval, en attelage, en bateau et bien d’autres activités… Le must manger locavore dans l’un des nombreux restaurants qui favorise les produits locaux par le biais de circuits courts pour le plaisir de nos papilles et pour le respect de l’environnement !

Des randonnées, qui vous seront proposées :

Traversée de la baie de Somme à pieds

L’incontournable « traversée de la Baie de Somme » :

Vous traverserez bancs de sable, cours d’eau et de vasières. Vous découvrirez : la faune, la flore, l’ensablement, l’histoire et l’avenir de la Baie de Somme, n’auront plus de secret pour vous.

Oiseaux et phoques à marée basse

Des rencontres avec les phoques et les oiseaux :

Devant Le Hourdel, vous découvrirez la plus grande colonie de phoques de France, sans oublier la baie de Somme classée parmi les plus belles au monde. Il sont aujourd’hui plus de 1.000 et ils font de la concurrence aux pécheurs locaux.

Phoque dans le port du Crotoy

Un paysage sans horizon vous procurera un sentiment de liberté et d’évasion. A l’heure où la marée reprend ses droits, cette nature si préservée vous laissera probablement le plaisir d’une nouvelle rencontre avec les phoques et autres hôtes de la Baie.

La Baie de Somme représente l’un des plus grands marnages d’Europe, changement de paysage et sensation garantis au cours de la sortie !

Les oiseaux au fil des marées

Les phoques et oiseaux au fil des marées.

Au Nord près de la petite rivière la Maye, une autre balade se déroulera dans la Réserve Naturelle, elle vous fera découvrir toutes les facettes de la baie, la flore et la faune avec observation des oiseaux et des phoques, le tout dans un paysage hors du commun. Pour la tranquillité des animaux sauvages, l’observation se fait obligatoirement à distance raisonnable.

Mascaret lors de la marée montante

Impressionnantes grandes marées

Le spectacle du mascaret se mêlant aux multiples nuances de couleurs de la Baie de Somme et à la douce mélodie jouée par d’innombrables oiseaux migrateurs, vous invitera à réfléchir à la place de l’homme au cœur des éléments naturels.

La baie, ses oiseaux, ses lumières

A l’heure où la marée se retire, les oiseaux reprennent possession de la Baie qui abrite plus de 310 espèces au fil des migrations. Tout en restant à distance pour ne pas déranger les hôtes de la Baie de Somme. Le parc du Marquenterre ravira les petits comme les grands.

Blockhaus

Les blockhaus et la Baie

A l’embouchure de la Baie, entre nature et patrimoine, vous découvrirez un pan de notre histoire : le mur de l’atlantique, un plongeon dans notre histoire contemporaine.

Une dernière ballade dans les dunes avant de rentrer.

Ballade sur des dunes